Remercier les cigognes

4764f56c05c151f7d10252bcb7ce0e89

Me revoilà après un long silence de plusieurs mois,

Je vous ai lu, j’ai suivi vos parcours avec vos joies, vos peines,

Mais je n’ai pas eu le courage d’écrire sur moi.

D’abord, j’ai attendu un peu,

Pour être sûre,

Et puis une étape après l’autre,

L’angoisse prenant le dessus,

J’ai attendu beaucoup,

Par superstition peut-être,

A cause de cette peur qui ne me lâche pas sûrement.

Et puis, j’ai eu honte d’avoir tout laissé comme ça,

En suspens,

De ne pas vous avoir donné de nouvelles,

De vous avoir lâchées,

D’être rentrée dans ma bulle,

Hors du monde,

Hors de tout.

Ce fut difficile d’en sortir.

Mais je veux désormais vous donner mes excuses et vous annoncer,

Que je dois remercier les cigognes passées au dessus de ma tête ce printemps,

Qui ont, au bout de trois années,

Exaucé le plus précieux de mes vœux.

Je n’oublie pas la souffrance,

Celle qui vous déchire le cœur,

Vous laisse sur le carreau,

Vous isole des autres femmes,

Vous fait vous détester,

Et vous détruit à petit feu.

C’est dur de ne pas y penser,

Je ne réalise toujours pas où j’en suis maintenant.

Moi qui voulait être une PB,

Je n’ai pu me résoudre à en devenir une.

Je resterai une Pmette,

Au cœur recollé par Sa présence.

 

 

 

 

C 33 Positive attitude et attente

545

Je prends plutôt bien l’échec de la première IAC, vu le peu de probabilité qu’il y avait.

Je me dis que désormais c’est comme si nous étions un couple « normalement » fertile qui débute les essais, comme un nouveau départ dans l’aventure Bébé mais avec plus de billes dans notre sac 🙂

J’ai aussi pu discuter avec la collègue du Dr G qui m’a expliqué qu’il est normal que lorsqu’il n’y a pas « d’accroche » les règles arrivent 12 jours après l’injection d’Ovitre***.

Ce qui m’a rassurée car j’avais peur que mon cycle soit trop court en stim, mais concernant la progestérone, ce n’est, pour l’instant pas envisagé.

Mon impression c’est que leur idée est d’essayer le plus « simplement » possible pour le moment.

J’ai également pu me confier à une amie qui a eu sa petite fille grâce à une unique FIV (infertilité inexpliquée). Elle m’a rassurée quant à cette éventualité et je sais que je pourrais compter sur ses bons conseils car elle était suivie dans mon centre PMA.

Je suis maintenant dans la période d’attente post-IAC n°2.

Et mon Homme m’a offert un superbe mug, une belle cigogne qui transporte une jolie tête blonde…

So wait and see.

C 33

13

 

Le miracle des 15 à 20% de réussite n’a pas eu lieu. Je me doutais que je n’allais pas faire partie des chanceuses de l’IAC 1 mais on a toujours un petit espoir en réserve.

Rdv donc prévu avec Dr G pour faire le point. Je vais lui demander si un traitement en deuxième partie de cycle ne serait pas nécessaire car celui-ci est très court quand je suis en stim (24-25 jours au lieu des 27 habituels). Je retiens que normalement je devrais tout de même pouvoir réessayer sans délai. Et ça c’est une vraie chance de plus.

C 32 en mode TWW

61931613bacb05b6d23c50739c0c0ee2

L’IAC a bien eu lieu malgré ma crainte que tout ne soit pas prêt à temps.

Nous étions euphoriques avec mon Homme: les gens qui nous sourit, le ciel qui brille derrière les nuages, la dame du labo et Dr G qui nous souhaitent « Bonne chance ».

Un état de grâce comme nous n’en avons pas vécu depuis un moment, l’impression d’avoir mis plus de chances de notre côté cette fois-ci.

Mais rien n’est gagné d’avance.

Maintenant je vis les jours d’attente à osciller entre espoir et désespoir.

Une attente immuable dont la fin sera sans appel, pas de gris à l’horizon, ce sera l’échec en noir ou le bonheur en blanc.

C32: Unpregnant b****

spongebob-procrastination

Le Père Noyel ne m’a pas écouté cette année alors je me suis transformée en une unpregnant biatch, une vraie !

Je m’explique, depuis que j’ai changé mes horaires de travail, dès que je suis en repos (donc plus souvent), je ne pense qu’à me faire plaisir, je traine toute la journée en pyj’ en mode télé-canapé-thé-sucreries-shopping-sur-le-net et j’en passe. A ce rythme là je risque de me transformer en baleineau diabétique sous peu mais je préfère me qualifier d’unpregnant biatch qui fait ce qu’elle veut quand elle veut !

Soit un gros besoin de décompression vis à vis de la Pma ces derniers temps et je pense que cela m’a fait beaucoup de bien pour passer à l’IAC de ce mois-ci.

IAC qui je l’espère se déroulera bien sous peu car les délais risquent d’être courts pour les derniers examens manquants (on a un peu trainés à les faire). J’en saurais plus avec mon rdv de demain chez Dr G.

Enfin voilà, l’expectative comme toujours…